LE SITE OFFICIEL D'ARMAN
 
 
choose your language:
 
 
 

TRIER PAR   
Chronologie    Themes   
Cette page vous présente un large pannel d'oeuvres d'Arman, les disciplines suivantes sont représentées, les peintures, Sculptures, les célèbres accumulations d'Arman, les oeuvres sur papier, les Colères, Poubelles, Découpes, Reliefs muraux et Combustion <br />
Arman - Accumulations<br />
<br />
La consommation moderne a été marqué par une production extremement diverses et volumineuse d'objet, La multiplication des formes « La multiplication dans toutes ses formes est devenue l’expression maximale des hommes » disait Arman<br />
Arman accumule donc ces objets et travail sur un langage, l'expression d'un langage artistique dans la présentation d'objets accumulés qui traduit la sur production et donc sur consommation relative à notre société. Arman réalise ses premières accumulations à partir de 1959. Vous pouvez trouver ces oeuvres en cherchant les oeuvres d'Arman par Date.
L’objet est annulé en tant que pièce unique par l’accumulation, Arman nomme ce phénomène la qualité quantitative de l’objet :
Arman cité dans La parade des objets, 2006. : « La quantité crée un changement, l’objet est annulé en tant qu’objet. Il devient une sorte de grain, de surface, de monochromie : sa destination est différente. (...) A certains moments, j’ai été tenté de faire des accumulations comme celle des masques à gaz où la multiplication de l’objet par lui-même lui fait garder toute sa signification, avec plus de violence même. Par contre dans d’autres périodes, comme la période américaine, les petits objets accumulés perdent leur identité pour devenir surface, cette fois ci All-Over. »
L'accumulation a été suivi par la série des Poubelles d'Arman. Les poubelles sont le reflet de l’ « envahissement de nos sécrétions industrielles ». C'est à dire qu'Arman voit dans les poubelles l'histoires de l'objet, une trace presque indélébile de l'instant T.
Les Accumulations et Poubelles d'Arman se distingue des créations dadaïstes et surréalistes, par le caractère structural de l'oeuvre, l'oeuvre d'Arman s'organise de façon aléatoire ou organisée.
Les accumulations d'Arman ont nécessiter des techniques de fixation de collage dans la résine de polyester, ou dans le béton our pris au piège par la peinture.
Les immersions d'Arman sont le plus souvent dans du polyester, un matériau transparent qui libère la gravité des objets accumulés. Les objets deviennent les fossiles du présent, comme si la démarche artistique d'Arman tentait de laisser une trace pour les générations futures de l'instant présent.
Long term Parking d' Arman marque le début des accumulations dans le béton. Arman utilise le béton qui est aussi un symbole de notre civilisation.
Arman - Destructions - Déconstructions
Détruire pour Arman est une transformation, la transformation violente de l’objet. Les colères d'Arman sont nés quand l'artiste créait des récipients qu'il détruisait pour réaliser des allures avec les projections produites, il décida d'ajouer les morceaux des récipients détruits à ses oeuvres.
Puis Arman se concentra sur la destructions d'instruments de musique et de statues.
Arman - Oeuvres monumentales
Les oeuvres monumentales d'Arman s'inscrivent dans la volonté de mémoire et de longévité. Arman créé des oeuvres monumentales pour afficher ou vénérer la violence de la société de consommation, Long Term parking fige des véhicules dont le nombre produit croit et dont l'emplilement et l'entassement devient inéluctable
 

 
 
Copyright Arman Studio 2008 - All right reserved - photo credits : François Fernandez, Jean Ferrero - Legal mention - Arman